Espanol Francais English عــربى
   
 
 
Bienvenue à Allahway       Bienvenue à Allahway       Bienvenue à Allahway       
   
 
 
 
 
 
Home > Home Blocks > Pas à Pas vers Allah, avec la raison et la logique
Etude d'autres religions

Ce qu'il faut savoir sur la Torah et les Evangiles : Dieu (Allah) annonce dans le Coran qu'Il a révélé la Torah à Moïse et l'Evangile à Jésus, et qu'Il a chargé leurs adeptes de veiller sur ces deux Livres saints, pour que rien n'y soit ajouté ou modifié.

Il dit à propos de la Torah : « 44- Nous avons fait descendre la Torah dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les Prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs (de la foi) jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. » (5- Al-Mâ-ida (la table servie) : 44).

Les rabbins avaient donc le devoir de veiller sur la Torah. Mais ils n'étaient pas à la hauteur, et l'ont falsifiée et l'ont changée à leur guise. La Torah est devenue alors un mélange de faux et de vrai.

Allah a donc dénoncé les rabbins dans le Coran. Il dit : « 79- Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit ! Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent !» (2- Al-Baqara (la vache) : 79).

Et Il dit : « 78- Et il y a parmi eux certains qui roulent leurs langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu'il n'est point du Livre ; et ils disent : « Ceci vient d'Allah », alors qu'il ne vient point d'Allah. Ils disent sciemment des mensonges contre Allah ». (3- Âl-Imrân (la famille de Imrân) : 78).

Et Il dit : « 71- Ô gens du Livre, pourquoi mêlez-vous le faux au vrai et cachez-vous sciemment la vérité ?» (3- Âl-Imrân (la famille de Imrân) : 71).

Et Il dit : « 75- Eh bien, espérez-vous (Musulmans) que des pareils gens (les Juifs) vous partageront la foi ? alors qu'un groupe d'entre eux, après avoir entendu et compris la parole d'Allah, la falsifièrent sciemment ». (2- Al-Baqara (la vache) : 75).

Et Il dit : « 91- Ils n'apprécient pas Allah comme Il le mérite quand ils disent : « Allah n'a rien fait descendre sur un humain. » Dis : « Qui a fait descendre le Livre que Moïse a apporté comme lumière et guide, pour les gens ? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres. Dis : « C'est Allah ». Et puis, laisse-les s'amuser dans leur égarement ». (6- Al-An-âm (les bestiaux) : 91).

Et Il dit : « 174- Ceux qui cachent ce qu'Allah a fait descendre du Livre et le vendent à vil prix, ceux-là ne s'emplissent le ventre que de Feu. Allah ne leur adressera pas la parole, au Jour de la Résurrection, et ne les purifiera pas. Et il y aura pour eux un douloureux châtiment ». (2- Al-Baqara (la vache) : 174).

Et Il dit : « 5- Ô gens du Livre ! Notre Messager (Mohammed) vous est certes venu, vous exposant beaucoup de ce que vous cachiez du Livre, et passant sur bien d'autres choses ! Une lumière et un Livre explicite vous sont certes venus d'Allah !» (5- Al-Mâ-ida (la table servie) : 15).

Tous ces versets confirment la même conclusion : la Torah de nos jours est loin d'être la vraie.

Par ailleurs, cette Torah, attribuée à Moïse, est faite de cinq livres, qui sont : la Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome.

Mais il y a d'autres livres que les juifs attribuent à d'autres Prophètes des fils d'Israël. Ce sont :
- les livres historiques, au nombre de douze, qui sont : Josué, les juges, Ruth, Samuel 1, Samuel 2, Rois 1, Rois 2, Chroniques 1, Chroniques 2, Esdras, Néhémie, Esther.
- les livres de la poésie et de la sagesse, au nombre de cinq, dont la majorité attribués aux Prophètes David et Salomon. Ce sont : Job, les Psaumes, les Proverbes, Ecclésiaste et Cantique des cantiques.
- les livres des Prophètes, au nombre de dix-sept, qui sont : Esaie, Jérémie, Lamentations, Ezéchiel, Daniel, Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahoum, Habacuc, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie.

Ceci pour la Torah.
En ce qui concerne l'Evangile, le Coran dit : « 46- Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Torah avant lui. Et Nous lui avons donné l'Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Torah avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux ». (5- Al-Mâ-ida (la table servie) : 46).

Dans un autre verset, le Coran déclare que l'envoi de Mohammed était déjà précité dans la Torah et dans l'Evangile. Il dit : « 157- Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Torah et l'Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants ». (7- Al-A-râf (l'enceinte du paradis) : 157).

Le Messager, Prophète illettré, cité ici, est Mohammed (bénédiction et salut d'Allah sur lui). Et pour ne pas nous laisser le moindre doute, Allah a cité dans un autre verset que Jésus avait annoncé à ses adeptes la venue d'un autre Prophète après lui, au nom d'Ahmed (Qui est Mohammed). Il dit : « 6- Et quand Jésus fils de Marie dit : « Ô Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager d'Allah (envoyé) à vous, confirmateur de ce qui, dans la Torah, est antérieur à moi, et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera Ahmed. Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : « C'est là une magie manifeste. » ». (61- As-saff (le rang) : 6).

Mais les chrétiens n'ont jamais parlé de cette annonce et, à l'envoi de Mohammed, ils n'ont pas cru en sa prophétie !
Et si les rabbins juifs ont falsifié leur Torah, les chrétiens eux ont perdu l'évangile révélé à leur Prophète Jésus, puis ont écrit des livres qu'ils ont nommés : « évangiles », et y ont mis des croyances fausses, et sont allés même jusqu'à prétendre que Jésus est fils de Dieu !

Allah a alors fortement réfuté leurs prétentions, dans plusieurs versets du Coran. Il dit : « 30- Les Juifs disent : « Uzayr est fils d'Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d'Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ? 31- Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils (Lui) associent ». (9- At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) : 30-31).
Et nous allons revenir sur ce sujet avec plus de détails dans les chapitres suivants.

C'était donc ce que le Coran dit à propos de la Torah et de l'Evangile.
Quant aux chercheurs dans l'histoire des religions, ils disent que la Torah originale révélée à Moïse, a été détruite après sa mort, pendant les guères des fils d'Israël contre les rois tyrans, comme Nabuchodonosor II en 586 avant JC. Ils ont alors tenté par la suite de la réécrire en se basant sur leur mémoire, et y ont ajouté beaucoup de fausses croyances.

Et la Torah que possèdent les juifs aujourd'hui est transcrite de différents manuscrits, rédigés par différents auteurs, non pas au cours de la vie de Moïse, mais 15 siècles après sa mort ! Elle est de ce fait : non authentique, comme en attestent les historiens.

Quant à l'Evangile révélé à Jésus et dont parle le Coran, les historiens n'ont en trouvé aucune trace. Cependant, ce qui est affirmé pour eux, c'est que certains disciples de Jésus, et certains de ceux qui sont venus après eux, ont écrit chacun un livre sur la biographie de ce Prophète, ses paroles et ses actes. Et personne n'avait pensé à ce que son livre allait devenir sacré.

Au début, on appelait ces livres : « prêches », puis vers l'an 150, on leur a donné le nom de : « épîtres des Prophètes », puis : « Evangiles », lorsque l'église a senti le besoin d'avoir des livres sacrés comme ceux des juifs ! Puis, ont apparut des désaccords entre les églises, concernant le choix des évangiles à adopter, et l'ordre de leur classification dans la Bible. Puis, en l'an 325, a eu lieu le 1er Concile des églises « Concile de Nicée », à la demande de l'empereur de Rome : Constantin 1er. Son but était de mettre fin aux différents sur la vérité de Jésus.

Le concile a conclu en retenant la thèse que Jésus est fils de Dieu ! Et à cette occasion, quatre évangiles ont été choisis parmi environ soixante-dix. Ce sont ceux qu'on trouve de nos jours chez les différents groupes des chrétiens, à savoir : l'évangile de Saint-Matthieu, l'évangile de Saint-Marc, l'évangile de Saint-Luc, et l'évangile de Saint-Jean.

Quiconque examine avec soin ces évangiles décèle des différences fondamentales entre eux.
Les musulmans ajoutent que : rien ne prouve que ces évangiles sont ceux écrits par Saint-Matthieu, Saint-Marc, Saint-Luc et Saint-Jean. En plus, ils ne peuvent être sacrés puisqu'il s'agit d'une œuvre humaine d'une part, et d'autre part parce qu'ils contiennent des paroles fausses, qu'on ne peut attribuer à Dieu ou à son Prophète Jésus.
Et nous allons détailler, dans les chapitres suivants, des exemples sur ce point, et aussi des exemples des falsifications qui figurent dans la Torah.

Islam

 

Allahway.com

© Allahway.com 2011 جميع الحقوق متاحة لكل الزوار ، شرط ذكر المصدر وعدم الاستعمال التجاري
Design & code by Mh sites